Ostéopathie, développement dans les pays émergents et déroulement d’une consultation.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle très répandue

en occident, ayant pour but de prévenir, diagnostiquer et traiter les troubles fonctionnels mécaniques du corps.

Elle s’intéresse donc aux différents systèmes du corps (musculo-squelettique, neurologique, digestif…) d’un point de vue fonctionnel; à différencier du côté organique qui requiert des soins allopathiques.

Elle a un un rôle préventif aussi bien que curatif en permettant à votre corps de s’adapter ou se ré-adapter aux contraintes de votre vie quotidienne.

Ainsi, elle traite tous les types de dysfonctionnements mécaniques en rendant ou en entretenant une mobilité naturelle des articulations mais aussi des viscères les uns par rapport aux autres. Elle traite un large éventail de pathologies : maux de dos simple ou important, douleurs nerveuses (sciatique…), pathologies ORL à répétition ou chroniques, pathologies digestives chroniques, maux de tête, urgences : lumbago aigu, torticolis, patholo

gies du nourrisson dès la naissance (cette liste est non exhaustive).

 

Pour qui ?

  • La prise en charge en ostéopathie s’adapte à toute population, du nourrisson à l’adulte âgé, en passant par la femme enceinte et le sportif. 
  • Les personnes mineures doivent être accompagnés d’un parent ou d’un tuteur légal.

Pourquoi la développer dans les pays en voie de développement ?

L’ostéopathie est une thérapie moderne, efficace et nécessitant peu de moyens. Aucun médicament, pas de matériel médical couteux. Seulement les mains du thérapeute bénévole et une table de pratique spécifique.

L’objectif d’ECHO est simple :

  • à court terme, il s’agit de la mise en place de consultations d’ostéopathie gratuites pour les habitants des pays en voie de développement.  La mise en place de ces consultations au sein d’hôpitaux existants est idéale pour sensibiliser le corps médical à l’apport bénéfique de l’ostéopathie dans le parcours de soin du patient.
  • à moyen terme, nous nous efforçons de sensibiliser les instances médicales et politiques à l’ostéopathie, de manière à ce que le projet soit mis en place de manière durable, avec l’ouverture d’une formation en local.
  • sur le long terme, nous envisageons d’étende le projet à d’autres pays en voie de développement.

L’ostéopathie est vouée à s’intégrer dans le parcours de soins classique du patient et à fonctionner en complément avec les autres professions de la santé. Certaines pathologies peuvent ainsi être prises en charge de manière pluridisciplinaire avec un apport bénéfique de l’ostéopathie.
Le parcours de soin du patient est donc allégé, et sa prise médicamenteuse diminuée (anti-douleurs, anti-inflammatoires, myorelaxants). En plus de répondre à une demande peu ou pas existante de prise en charge physique de pathologies à composante mécanique, cela permet donc une diminution des coûts de santé sur des pathologies fréquentes et très courantes.

 

 

Déroulement d’une consultation dans le cadre du volontariat dans les hôpitaux Arméniens

Les bénévoles sont

  • L’équipe du conseil d’administration d’Echostéo, travaillant toute l’année pour rendre ce projet concret (présentés plus avant dans la section « l’équipe ECHO »).
  • Des ostéopathes diplômés, professionnels expérimentés, professeurs pour certains, ayant envie de sortir de leur cabinet pour apporter une pierre à l’édifice en vivant une expérience professionnelle hors des sentiers battus.
  • Des étudiants en cours de formation, issus de 4ème et 5ème années dans diverses écoles européennes (surtout Ostéobio en France, mais aussi du CEESO, du COS…, ainsi que de l’ULB en Belgique, et de la BSO au Royaume-Uni), encadrés par les ostéopathes professionnels. Ils exercent déjà en France dans le cadre de leurs stages et projets professionnels.
  • Des étudiants en langues à l’université d’Erevan, nous aidant bénévolement à traduire les consultations.
  • Une partie du personnel des hôpitaux dans lesquels nous travaillons, qui assure la logistique des prises de rendez-vous, des consultations et de l’encadrement des patients.

La consultation comporte

  • Une anamnèse (1ère consultation), durant laquelle nos ostéopathes bénévoles, aidés par les traducteurs posent des questions concernant les antécédents médicaux des patients, leur état de santé et leur mode de vie.
  • Un interrogatoire plus ciblé autour de leur motif de consultation.
  • Un examen physique comprenant des tests statiques, dynamiques et palpatoires afin de repérer les différentes zones de dysfonctionnement.
  • Toutes ces étapes nous permettent d’établir un diagnostic ainsi qu’un plan de traitement si l’ostéopathie s’avère adaptée. Le cas échéant, le patient sera informé et référé vers son médecin ou un autre professionnel de santé.
  • Nous procédons enfin au traitement ostéopathique, par techniques de manipulation ou mobilisation articulaire, musculaire ou digestive. Le traitement est assorti d’une série de conseils.

-> Il est demandé aux patients de venir avec leur dossier médical, leurs résultats d’examens complémentaires etc. 

-> Afin de permettre notre travail, nous demandons aux patients de retirer certains habits.

-> Ces consultations durent environ 30 minutes par patient.